Histoire d’un roman… le carnet ouvre ses portes (3)

Publié le

Je poursuis le travail de retranscription, commencé il y a peu de temps[i]. Ici, nous apprenons qu’il se trouve près de Craonne dans l’Aisne. Ce village a une histoire militaire tragique, déjà en 1814 où Napoléon a remporté une de ces dernières batailles.

Craonne est un village martyr qui sera le berceau de plusieurs combats meurtriers lors de la première guerre mondiale. Il sera rasé lors de l’offensive de 1917 d’un tristement généralissime commandant des armées française, un certain Nivelle. Craonne est situé sur les pentes du plateau… du Chemin des Dames.

Les combats y sont terribles lors de cette offensive : la 1re division d’infanterie qui monte à l’assaut se trouve bloquée au niveau des caves de Craonne. Après l’échec de cette offensive et les pertes graves subies, plus de 130 000 hommes en 10 jours, l’armée française doit faire face à de nombreux actes d’insoumission concernant plus de 150 unités, c’est le début des mutineries. La Chanson de Craonne, devenue célèbre, associe le village à ces insoumissions et au pacifisme.

 Craonne

« le soir nous couchons encore dans nos casbas nous avons pas eu d’attaque cette nuit la la mercredi matin le le 13 quand j’écrit cela il pleut et nous commençont a nous embeter pour le moment pas de changement. J’oubliai de dire que le Lundi le 12 octobre la 12 compagnie a eu beaucoup de mal elle avait donné l’ataque a Craonne il en reste 20 de la compagnie. Toujours devant Craonne a 500 mettre en face des allmands même situation avec toujours quelque escarmouche. Nous quitton le bois de Bau Marrais le samedi 17 octobre a 8 heures du matin nous passons a Maizi un petit bourg et d’autre petit patlin que je n’ai pas pu prendre le non nous arivons dans une ferme ou les tirailleur était nous commençon a en avoir assez car nous avions rien faire du tout

Le matin l’on avait pas pu faire le café. Je me suis aprocher de quelque torailleur qui été entrain de faire le cuiston. J’aie été très bien vue de ses marocain il y en a un qui me donne un guart de thé un autre un morceaux de pain car l’on en avait pas. un autre  me donne une cigarette en me disant ? tient bonne francise ? Nous partons un quart heur apres cela nous arrivons enfin. Bourg un petit patlin qui devait etre assez coquet avant la guerre mais c’était afreux toute maintenant car les almand il avait passer.

Il y avait quelque maison qi avait reçu quelque obus

C’était le soir a la nuit moi et un camarade un nomé Gourdet de saint Maigrin l’on était a la porte dun boulanger pour avoir du pain. nous étions plus d un cent atendre tous a coup nous rencontrons André Turet le beau frère de Gourdet on ses trouvé surpris de se trouvez la et il nous a rendu bien service car il nous a donner une boule de pain car il y avait pas eu moyen de en avoir a la boulangerie enfin nous voila partit bouffer car l’on avait besoin l’on a tres bien manger on avait un salade que l’on sétait débrouyer a ramasser dans des jardins. L’on veut se couchez à 7 heur et a 1 heure matin dimanche debout pour aller occuper des autres tranchée en premiere ligne avec les almand nous arrivons au petit jour dans nos tranché avec l’eau sur la peau depuis le matin 1 heure. Je me souviendrai encore de celle la le dimanche le 17 octobre nous somme sur le sommet d’une montagne au moment ou j’écrit cela cela ses toujours la meme chose les obus et les fusils, toujours meme departeman l’Aisne devant un petit patlin qui se nom vanzaie.. .»    

Publicités

Une réflexion au sujet de « Histoire d’un roman… le carnet ouvre ses portes (3) »

    […] Craonne [3] […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s