Histoire d’un roman… le carnet ouvre, à nouveau, ses portes (9)

Publié le

Je poursuis le travail de retranscription commencé il y a peu de temps[i], mais ici ce travail porte sur le nouveau carnet découvert il y a peu[ii].

A ce moment, Ferdinand est incorporé au 15e corps d’armée, 123e division, 6e régiment d’infanterie[iii], ancien régiment Armagnac qui en son temps a fait ses armes à Valmy. Il est de la réserve et un pionnier. Il fera Verdun où le régiment obtient la Croix de Guerre.

J’avais donc fini la retranscription du précédent carnet où l’on apprenait que la Classe 1900, celle de Ferdinand, était relevée, on était le 19 novembre 1915. Voici le retour de Ferdinand sur le front après une permission. Ainsi, on peut penser qu’il a remis le premier carnet à ce moment là, il en entame un second, comme si le premier devait être un souvenir au cas où…

Il arrive près de la butte du Mesnil qui fut un lieu combat de la seconde bataille de Champagne.

La seconde bataille de Champagne a fait 27 851 tués ; 98 305 blessés, 53 658 prisonniers et disparus du côté français et des pertes beaucoup plus faibles du côté allemand. Le front a progressé de 3 à 4 km mais la rupture n’a pas été réalisée.

DSCF4955

 Suite du récit de la Campagne

«Partit pour allez en permission étant à Cuchery un jolie petit patlin dans la Marne a 17 kilomètres de Epernay le 11 décembre 1915 repartit de Montendre le 19 a 4 heures le soir arrivez le matin a Juvissy a 8 heure ou nous avons restez jusque 10 heures et nous repartons dans la direction de Paris. Nous desendons a la Gare de l’Est encorecomme quand l’on ny est partit, il est midi quand l’on est arrivez la l’on fait un petit tour dans Paris et nous partons pour Troye, nous desndons a 8 heures, nous mangeons au Buffet, moi et puis Martin que l’on ne s’était pas laissez depuis Montendre nous ret l’on repart a 10 heures pour Vitry le François le 20 l’on arrive a minuit et demi. L’on nous emène couchez dans un Grenier tous les permissionaire et l’on nous dit que nous aurions un trains que au matin à 7 heures. a 6 heures l’on vient nous réveillez si l’on voulez prendre quelques chose que il y avait un bistrot qui était ouvert, nous y alons et nous prenons un cafée, toujours avec Martin. nous prenons notre train a 7 heures le 21 l’on nous dit de désendre a Vitry la Ville nous y desendons, et l’on nous fait remontezaussitot et l’on nous dit qu’il fallait desendre à Chalons sur Marnes nous y desendons a 10 heures l’on se promène un peut dans la ville mais il ne faisait pas bien beau car il tombez sz la nèges toute la journés nous repartons le soir a 4 heures ou nous desendons a Valmy a 8 heures le soir nous chouchons a cotez de la gares. le lendemain a 7 heures l’on part pour Laval ou nous devions rejoindre notre régiment. arrivée a Laval le 22 a midi ou nous trouvons les cuisines mais le régiment n’était pas la il était au tranchés a la butte mesnil. Il a fallu retournez a Valmy pour retrouvez notre sac a une distance de kilomètres, nous arrivons donc le soir a 4 heures nous prenons notre sac et n’on s’en vat couchez avec la musique du régiment qui était à Valmy, nous repartont donc le matin pour rejoindre le 23 nous arrivons a Laval nous mangeons un peut et l’on pard au tranchés le soir avec le ravitaillement, quand nous arrivons la nous nous trouvons dans une boue et l’eau jusqu’au [mot illisible] ma Compagnie était en soutien du bataillon, le 27 nous désendons en réserve dans un ravin a 1000 mètres des boches le lendemain le 28 un obus vient tombez sur un de nos abris et tue 7 camarade et un autre morts un heure après donc 8 hommes tuez dont 5 blessés et évacués, moi blessez Légerement a la figure et au cou je reste 2 jours a L’infirmerie le 31 nous retournons au tranchés a la butte du Mesnil la section en réserve de la Compagnie nous sommes a peut prés tranquille le 6 janvier nous repartons au repos a Gizaucourt a 28 kilometres d’où nous étions du Cotés de Valmy

A Valmy un pays remarquable dans l’Histoire il y a une statut de Kerlermann des batailles livrer avec les boches il y a cent ans nous passons donc 8 jours tranquille donc que j’ai fait la cuisine pendant le repos. le 14 nous retournons encore au tranchés mais nous changeons de secteur un peut à droite ou nous relevons le 411eme de lignes a la butte de Beauséjour nous passons la 6 jours le 20 janvier la Compagnie remonte en première lignes et moi l’on me renvoie au Sapeur a la compagnie hors rangs . La je travail tous les jours mais l’on est tranquille pour les nuits ses le 29 que je fais ce petit récit que nous avons repos car l’on doit bombarder. Nous restons donc a beauséjour jusque au 30 Avril que nous avons étez relevez par le 9eme d’Infanterie nous passons la nuit au camps des Boyaux et nous partons le matin a 7 heures pour S[mot illisible] que nous prenons les Camions, autos a 1 heure après midi nous désendons des voitures a 7 heure a Vittry en Perthois, un jolie patlin a 3 kilomètres de Vittry le François ou nous avons passez 15 jours heureux il y avait un belle rivière qui était pleine de poissons nous prenons du poisson tous ce que l’on voulez le 16 Mai il a fallu partir le matin ou nous allons ocuchez le soir a Charmont après une étappe de 30 kilomètres la nous passons 4 jour encore assez tranquille le 20 le matin nous embarcons dans les Autos a 7 heures et l’on nous emene pres du bois saint pierre dans la meuse il était 3 heures a la nuit l’on se raproche des lignes nous alons couchez dans les bois de monzeville que nous entendons le canons toute la nuit et les obus éclatez même tous pres de nous. quoique nous étions a 8 kilomètres des lignes…  »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s