Histoire d’un roman… le carnet ouvre, à nouveau, ses portes (14)

Publié le

Je poursuis le travail de retranscription commencé il y a peu de temps[i], mais ici ce travail porte sur le nouveau carnet découvert il y a peu[ii]. Ferdinand parle de crapouillot, dans l’argot des combattants, ce terme désigne les différents types de mortiers de tranchée et leurs projectiles, dont l’utilisation est croissante au cours de la guerre, leur tir courbe étant adapté à la guerre des tranchées. Par extension sont créés le verbe « crapouilloter » et le substantif « crapouillage » pour désigner le fait de bombarder avec un crapouillot. Enfin, Le Crapouillot est le titre du journal de Jean Galtier-Boissière dans l’entre-deux-guerres, créé par un ancien du Canard enchaîné.

Le 20 août 1917, l’armée de Verdun, sous les ordres du général Guillaumat, attaque, à gauche et à droite de la Meuse, sur un front de 18 kilomètres : à droite, la côte de Talou, Champneuville, la cote 344 sont enlevées ; à gauche, le Mort-Homme, le bois des Corbeaux, d’Avocourt, de Cumières sont repris. Le lendemain : prise de Samogneux sur la rive droite, de Regnéville et de la Côte de l’Oie sur la rive gauche. Le 24, après avoir repoussé des contre-attaques, la cote 304 est enlevée, et le 26, le bois des Fosses et le bois de Beaumont. En septembre, après l’occupation du bois des Caurières, l’armée française est revenue à ses anciennes lignes de 1916. Les tentatives allemandes du début d’octobre pour reprendre ces positions resteront infructueuses.

 A nouveau Verdun

«ces le 17 que je raconte cela il fait un très beau temps nous atendons 3 heures pour monter au tranchés nous alons a la Carrière Sud ou nous travaillons toujours au abrits ou nous sommes bombardez pendant le séjour que nous sommes la les 7 jours, nous retournons a Verdun le 24 le soir, nous travailons un jour a montez des lits dans les caves. Le 31 Mars nous retournons au tranchés encore a la carrière Sud, nous alons couchez le soir a la carrière Nord le lendemain le 1 Avril l’on embauche a la carrière Sud. Le soir nous partons moi et 2 Camarades pour allez a la 3e escouade au bois des caurrières a travaillez a un abrit pour le commandant du 1e bataillon 2 jours après deux camarades son venu nous trouvez pour faire un emplacement pour un crapouillot un nommez Bernard et Guillet dans la nuit en travaillant un crapouillot leur tombe desus tue Guillet et blesse Bernard. Le 7 nous somme relevez et nous alons encore a Verdun. Nous restons donc la Compagnie la pendant 7 jours nous remontons donc encore a la Carrière Sud le 14 le soir nous travaillons pendant les 9 jours et l’on couchez a la carrière nord le 23 l’on est relevez par les 247 nous partons le soir a la nuit ou nous sommes bombardez toute la nuit car les almand s’était aperçu de la releve dans la meme journée un avion était venu desendre une saucisse a Verdun l »on nous mene au Cabaret Rouge dans un abrit d’artillerie tous prés des Casernes Marseau. Nous restons la a travaillez jusque au 2 Mai. Le 4 nous montons au tranchés. Nous changeons de secteur le régiment prend le secteur de la droite de Bezonveau a allez du coté de veaux.

Les pionniers monte dans les bataillons la 4e escouades nous alons au 3e bataillon nous sommes disperser dans les Compagnie, moi je suis avec deux copains a travaillez al a 3e compagnie Mitralleur. Le 5 l’on prend le travail. Je travail toute la nuit a faire des emplacement pour Mitralleusses. Le 5 le soir en travaillant il y a eu une canonade terrible au ravin du Prés ou je travaillez un tir de barrage ses produit s’en savoir pourquoi. Nous sommes restez la toujours au même travail jusque au 14 dans la nuit ou nous sommes relevez par le 276 nous partons l’escouade au 4 cheminée devant Fleury nous passons toute la nuit sans savoir bien ou on allez car le Copain qui était venu reconnaitre dans la journée se reconnaissez plus il a mouillez une partie de la nuit nous sommes tout tremper en arrivant nous avons pas pu nous couchez, car le Régiment que nous devions prendre les emplacement parter que le soir nous restons donc toute la journée dehors heureusement qu’il fait beau temps un beau soleil …  »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s